Borderline. À travers le voyage de ma réalité.

La plusieurs des gens...TPL

 

129552294_767864764072487_5227491489185835121_o

Il y a depuis un bon moment je sais que je souffre de TPL mais c’est quoi TPL ? La plupart des gens se disent " TPL '" Savez-vous que la plupart d'entre vous souffrent dû au passé?

Plusieurs souffrent de Carence Affective et ne le savent même pas.

Souffre dû à un manque d'amour dans leur jeunesse, on vécu de l'intimidation durant l'enfance, une grosse peine d'amour, plusieurs déceptions, décès d'un proche (un deuil), plusieurs blessures pas cicatriser... Malheureusement, il faut aller voir cette partie de votre passé qui vous a blessé et qui vous suit depuis le depuis. Trouble de personnalité, on peut traduire ça par une personne qui souffre totalement intérieurement, qui se cherche. Le mal de vivre qui nous frappe au moment inattendu ou inconscient et cela peut mener à une ou des dépressions qui durent depuis longtemps. Une grande partie de nous est littéralement brisée intérieurement et plusieurs souffrent sans estime de sois ce qui corse les choses. Exemple : Le jeune homme se regarde dans la glace et se trouve moche, a t il besoin de changements? ou bien de se sentir rassuré? Généralement les personnes qui souffrent de carence affective ont du mal à se sentir aimer, admirer et chercher à se faire aimer et rassurer. Celui qui a peur tente de se faire rassurer, celui qui est fâché cherche à se faire écouter, celui qui est triste à se faire consoler... ils se sentent pas à la hauteur de quiconque, parfois, ils se font du mal en faisant du mal aux gens qu’ils aiment... Généralement, les gens qui font du mal, c’est par peur de perdre à nouveau, peur du rejet, alors << Au cas ou que cette personne veulent partir, un jour, ou maintenant, je ferai tout pour qu’elle parte maintenant comme ça j'aurai moins mal a son départ >> La peur de perdre nous fait généralement perdre. 

 

Ce regard que nous portons de nous-même, nous rend malheureux.

Combien d’entre vous on eu peur ou on peur de décevoir leurs parents~ami(s)~amoureu(se)?

Combien ont échoué avant même d’avoir essayé?

Combien ont été traitées comme si vos capacités étaient limitées?

 

Vous aussi vous avez droit au bonheur le savez-vous?

Il y a plusieurs choses qu’on peut faire.

Oui, il a de parler avec les proches qui nous entourent c’est vrai,

il y a aussi, écrire, lire sur des livres pour nous éclaircir, thérapie estime de sois, individuelle ou de groupe. Allez chercher des explications du pourquoi vous êtes comme ça… vous l'être pas sans aucune raison… croyez-moi.

𝓡𝔬𝔵𝔞𝔫𝔫𝔢 𝔖𝔞𝔳𝔞𝔤𝔢♡

 

Posté par SavageRoxanne à 06:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Vas-ten une fois pour tout !

Il y a déjà plusieurs années que tu me lâches pas, tu cours après mon malheur, tu aimes m'envahir, Je suis febrile, je suis fatigué, j'ai l'impression d'étourdissements, vertiges ou l'impression d'évanouissement. Tu hantes mes pensers, tu m'empêches de sortirs voire mes amis, ma famille. Tu es méchant, tu es n'ossif. Tu penses pas au bonheur que j'aurais si tu ne serais plus là, dans ma vie à tout m'élever le peu d'estime que j'ai de moi. La souffrance est bien réelle, tu es  et j'aimerais que tu arrêtes d'y être. Les gens qui m'entourent comprennent pas pourquoi je souffre antant. Tu rends mes états émotionnels inconfortables, tu me fais peur. Tu me rends impacientehéritable avec les autres qui m'entoure, lâche- moi pour de bon, au final je t'ai jamais demandé de venir t'installer. Chaque fois que tu te fais ressentir, j'ai l'impression d'être devant un grand ours et mes deux jambes paralysent, mes mots et mes gestes. je sais pas si je dois courir ou bien me dire dans ma tete que tout est correct. Plus je pense, plus j'ai peur, plus j'ai peur. plus que j'ai mal. J'ai mal à poitrine quand tu me sers et tu tiens ma gorge et ma bouche, tu m'empeche de respirer comme il faut, j'ai peur que sa sois la bonne et que j'y passe. J'aime beaucoup trop les gens qui m'entoure, j'aime ma vie tout de même que tu es . Un jour, tu m'as tellement empêché de respirer que les ambulanciers sont venu à la maison... j'ai eu la forte impression que j'allais mourir cette soiree-la. J'étais par terre et tu lâchais pas...

Mes mains tremblaient, mes mains, mes pieds étaient mouates. J'ai eu des palpitations cardiaques et j'avais l'impression que quelqu'un tiennais ma gorge avec toutes ses forces. J'ai probablement beaucoup trop attendu avant de demander de l'aide, beaucoup trop de temps.
Laaaache moi une fois pour tout, Mrs Anxiete

L'anxiete m'as eu, mais je me lacherai pas. 

 

Posté par SavageRoxanne à 04:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sa mettait mon cerveaux à STOP 🛑

 

B7570AE7-38F8-4722-B305-51033D32E839

Ce n’est pas toujours facile d'accepter qu’on a besoin d’accompagnements, que ce soit d’être écouté par nos proches, d’être écouté par un psychologue ou quelconque afin de nous sentir mieux et libéré. Il s’agit à 23 ans, que je suis aller consulter en faite non, J’ai déjà consulté auparavant, mais sans succès. Tout ce qu’on a tenté de faire pour m’aider était de me donner des médicaments et cela faisait que mettre un stop à mes émotions. 

J’ai toujours été du genre à avoir de la difficulté à exprimé mes sentiments déjà. Depuis déjà plusieurs années que j’ai eu des doutes sur ma santé mentale et c’est donc pour cela que j’ai été consulté. 

Il y avait plusieurs choix et c’était essaie erreur : 



fluoxétine

Prozac / Fluctine

paroxétine

Deroxat / Divarius / Paronex

sertraline

Zoloft / Sertragen

citalopram

Seropram / Claropram

escitalopram

Seroplex

fluvoxamine

Floxyfral

venlafaxine

Effexor / Efexor / Venlax

duloxétin


En réalité aucun d'eux me rendais plus heureuse🥀

J’étais toujours endormie et mes sentiments était plus présent,  j’étais pas triste n’y heureuse, j’avais l’impression d'avoir été comme un icepack oublié dans le congélateur depuis des années. Je devais aller vérifier plus loin que de me dire «  je ne suis pas normale et m’a prendre des médicaments «  première prescription m’as été prescrite à l’urgence après 25 minutes de vite,vite j’ai d’autre patients ( j’ai à peine dit que j’avais le mal de vivre ) ils savait aucunement mon passé, comment je me sentait réellement. Mon but, n’est pas de dénigrer les spécialistes, je peux comprendre que certains médicaments peuvent probablement nous aider, mais je crois que c'est plus que ça...  Il y a d’autres moyens qui pour moi sont efficaces : pratiquer dû sports, faire de là méditations, aller voir des amis, de la famille, voyager, aller en forêt ou peut importe ce que vous aimez faire. Essayer de comprendre où le mal c’est posé dans votre vie. Sachez que vous n’êtes pas comme ça pour aucune raison. Je sais que sa peux terriblement nous faire mal intérieurement et c’est pour sa que Aller visiter une psychologue  m’as beaucoup aidé, une thérapie autrement dit. Je suis ressortie de là pour la première fois en grande l’armes, je n’est jamais autant pleuré. Je savais que je venais de franchir une étape importante dans ma vie. Je vous conseille fortement d’aller plus loin de prendre des comprimés et de fermer les yeux sur votre passé ou ce pour ce qui vous blesse intérieurement. Aller de l’avant et soyez heureux, vous en avez droit vous aussi. 🌹

Le meilleur "médicament"  est l'écoute.

j'avais pas besoin de ça, j'avais seulement besoin d'être écouté.

mon cerveau est en parfaite santé il y a un bobo et des bobos sa se guérit . 

 

sortez votre tête de l'eau et regardez comment autour de vous peux être magnifique 🕊 

 

Posté par SavageRoxanne à 05:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Une TPL amoureuse

C71ED876-8A6A-4950-8229-922B5DEEAFF9

Un jour tu partira, je pourrai pas te retenir.



Nous avons tous droit au bonheur, en faite ceux qui le mérite.

Tu es sans doute et de loin, la meilleur personne qui soit déposé dans mon chemin vie.

Un jour, je pourrai pas te retenir, tu partira. 

J’ai déjà depuis très longtemps découvert une personne si formidable au coeur immense, c’est sans doute toi. Ton regard en dit long sur la personne extraordinaire que tu es. 

Vivre sans amour n'est pas vivre, et vivre dans l'amour sans souffrir est impossible ( selon moi ). Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons mots, imagine moi ? J’ai du mal à t’exprimer mes sentiments et même en gestes démonstratifs…

J’ai soif de vouloir te montrer l’amour que j’ai pour toi.

Je n’est jamais aimer comme que je t’aime toi. Je t’en voudrais pas d’aller le chercher ton bonheur a toi, de trouver une personne sans problèmes mentaux… J’ai longtemps espérer recevoir cet amour infini et inconditionnel que tu me donne chaque jour, mais j’arrive pas a te montrer que c’est apprécier… Tu sais, j’ai longuement espérer que tu sois de retour dans ma vie, si tu savais, que derrière chaque début de journée, derrière mon air sévère, combien que je suis contente de me reveiller pres de toi. Je sais, je rends notre quotidiens amoureux difficile, crois moi, je n’y fais pas exprès. Colérique, rejetante, je fait pas exprès… si tu savais la peine et la rage que sa me procure d'être celle-ci… J’ai le syndrome de faire chier constamment l’une des personnes que j’aime le plus et en qui je tiens énormément. Si tu savais combien que, j’aimerais être celle qui se réveille toujours de bonne humeurs le matin, le midi jusqu'au lendemains et toute les jours.

Si tu savais le mal qui me mange, les regrets detre celle que je suis, d’etre impulsive et incomprises… J’aimerais etre cette femme qui semble attentionner, meme si ces le cas. J’aimerais avoir ce sourire qui se cache dans ma noirceur interieur. Tu sais, moi j’aimerais être une personne comme toi, autrement dit, tu es une source d’inspiration pour moi.  Ma place, je la mérite pas, celle que tu ma fais dans ton précieux coeur. Mon texte semble dépressif? oui il l’est parce que je vide mon coeur hypersensible, mais renfermer. Tu mérite celle-la que tu a toujours rêver, une jolie fille, attentionnée, douce, aimable, qui sera en forme, agréable, qui sera capable de te demander si ta journee a bien ete, quand tu arrivera ton souper t'attend. Tu mérite celle fille qui te fera l’amour comme tu le désire, qui sera pas complexé de son corps, qui profitera de tous les bons moments accorder avec toi. J’ai de la chance de t’avoir et je te promet que si je pouvais un peu plus normale, je le serais...  Si tu savais l’amour et les millions de papillons qui se fonce dessu dans mon coeur quand je te vois ou juste quand je pense a toi. Jose esperer, qu’un jour je serai cette femme si attendu, qui meritera lamour immence que tu a a offrir. Un jour, tu t’epuisera de cette femme que je ne suis pas, il sera probablement trop tard, mais noublie pas que… je t’aime profondement, pardonne moi d’etre celle que je n’est pas envie d’etre… si seulement tu savais combien.. je suis malheureuse d’etre celle que je suis… j’aimerais etre celle que je reve depuis longtemps et d’etre, celle que tu aimera jusqu’a la fin de tes jours… je t’aimerai a jamais.

 

Posté par SavageRoxanne à 07:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mon coeur briser

 

357343F5-BF12-42F3-8B40-64D831BD20BB

Mon coeur et mes sentiments se replis comme ce livre qui se ferme tranquillement.

Quel livre? sans doute l’histoire jusqu'à présent m'a le plus dévasté.

Mon âme n’est plus capable, mon coeur et mes parole on de la difficulté à se dévoiler.

J’aurais envie de m'excuser a moi-meme, de m’avoir autant négliger et de passer toute ces années à penser qu’au autre, plus précisément à toi. L’amour a de bonne raison d’y croire, mais j’aurai pas dû croire en toi, en nous. Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé, mais pas autant que celle-ci, disons que ça nous brise un peu moins quand qu’on est vraiment plus jeune.  Le mal que ça peut procurer dans la poitrine d’en avoir envie de vomir et de décomposer dans notre chambre. Juste penser, peut me mener a avoir très très mal, je me dis dans ma tête  << arrête, arrête >>, mais je pense encore plus que j’en est des vertiges. Tu pouvais pas être ce gars normal et me faire vivre de quoi de pas si pire, sans exagérations, juste une belle histoire.  J'aurais dû me méfier, protéger mon cœur et mon âme pour ne jamais tomber amoureuse. Mais comment se protéger de l'amour ? Depuis quand ce sentiment qui est censé nous faire du bien peut autant nous détruire ? L'amour c'est peut être beau, mais quand ce n'est pas réciproque, ça devient tout à coup une source de souffrance qui nous détruit à petit feu. J'aurais jamais pensé que je souffrirai autant, je me sens vide. C'est vide, froid,insupportable. Je sais bien que je n'ai plus le droit, Je ne devrais plus pleurer pour ça, mais je ne peux pas repousser mes larmes. J'ai sans doute espéré beaucoup trop. Mais l'espoir fait vivre. L'espoir continue de me faire vivre, je suis une bonne personne et comme tout le monde j’ai droit au pure bonheur. J’ai trop longtemps essayé de garder cette sensation que tu me procurait au début de cette relation, mais je l’est laisser s’en aller et elle est partie à jamais.

Espérer vivre. Espérer revivre.

 

Posté par SavageRoxanne à 01:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Mom & TPL ?

Eh oui, je suis une merveilleuse maman et je suis TPL ( Trouble de la personnalité limites)

 

 

123770208_1029879614192496_8831572712685458738_n

 

 


 
Coucou aux parents qui sont comme moi enfaite, oui on est normal.
J'ai 23 ans, j'ai une petite-fille de 4 ans. Elle et moi on est deux meilleures amies avec certaines limites qu'elle ne franchit pas.
Vous avez annoncé que vous aller être parent et je ne serais pas surprise que vous avez pensé aux préjugés des gens qui vous entourent, vous avez sans doute eu à vous encourager seul, ou seulement par votre conjoint(e). Ne vous en faites pas, de toute façon on prend ce genre de décision là entre couples. Je suis Trouble de la personnalité limites (TPL), Je suis donc, plus à risques de dépression etc., sachez qu'à la base être parents n'est pas toujours simple. Dans mon cas, je n'ai pas été en dépression, je n'ai pas non plus fait de passe partum, après ou pendant la grossesse ( à savoir que, ce n'est pas ceux qui sont atteints de santé mentale qui passe par là, d'être en dépression passe partum).


Je me souviendrai toujours du bonheur indescriptible de la naissance de ma fille. Je me souviendrai toujours aussi des milliers de questions et des vertiges au fait, d'avoir peur de devenir une maman, ou de devenir une mauvaise maman. On utilise souvent l'expression "' être parents ne viens pas avec un guide d'instruction '" il est fort vrai. On devient, on apprend et selon moi, on fait de notre mieux.
Il y a maintenant 4 ans que je suis maman, c'est sans doute l'une de mes plus belles aventures de ma vie. Chaque jour jusqu'à maintenant, j'apprends. Bon, alors depuis que je suis mère, j'ai appris à me servir du fait que je suis TPL ; je suis docteur, cuisinière, une raconteuse d'histoire, une professeur de mathématiques, français, science et Anglais... Avant tout, je suis une machine à amour envers elle. Dans mon quotidien j'ai pourtant très peur de démontrer mes sentiments aux gens que j'aime, mais pas elle.
Être atteint de cette maladie mentale et d'être parent, c'est aussi très souvent culpabiliser. Peur que notre enfant nous aime pas, nous admire pas, peur qu'on ne passe pas assez de temps avec eux. Il y a plusieurs types de chose auquel qu'on a peur et pourtant, dans mon cas, je fais du mieux que je peux depuis sa première seconde de vie. Je suis capable d'être patiente avec, alors que je ne suis même pas patiente au fait se peigner mes cheveux. Je suis à l'écoute de ses besoins et sans doute plus que les miens. ( Il faut tout de même avoir nos limites, il est important en tant qu'humain de ne pas se négliger.) J'ai l'impression que depuis que je suis parent, ma confiance en moi augmente chaque jour. Avec elle, enfaite-je suis moi-même, le seul rôle à jouer est d'être un monstre ou une princesse.

 

À CONTINUER ............

Posté par SavageRoxanne à 20:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2021

La lettre que je lui es donné, avant qu'il vole vers les anges...

Grand-papa, 

J'espère que tu vas un peu mieux qu'aux dernières nouvelles que j’ai eu de toi.

Il y a longtemps que j’avais envie de t'écrire et maintenant je le fais.

Je ressens un énorme besoin de t'écrire pour te dire ce que je ressens.

Tout d’abord, j’aurai jamais assez d’une vie  te remercier de m’avoir apporter une mère en or et hors de l’ordinaire avec toutes les belles qualités et tout ce qui fait d'elle pour cette personne importante dans ma vie, maman. Elle aime bien son rôle de grand-maman, je crois fortement.

Tu sais, je culpabilise énormément et surtout ces temps-ci ou on se rends compte que la vie est précieuse et que je ne peux aller voir mes parents,mon frère, mes sœurs, ma famille. Je suis consciente de l'importance que tu as dans ma vie et je le sais parce que chaque fois que tu es près de moi, j'apprécie ces instants précieux. On ne sait pas souvent vue, alors, que ça aurait dû être le cas, dans le meilleur des mondes en fait pour moi. Ton sourire m’est contagieux chaque fois que je t’es vue. Tes bruits de canard gravés dans ma mémoire à tout jamais. J'espère que tu sais que tu es un combattant et un grand-père merveilleux à mes yeux. J’aurais quand même aimé passer plus de temps à faire des activités ou bien, juste plus de noël assis près de toi et Lise avec la fumé des bons repas et leurs bonnes senteurs. Je veux que tu saches que, je te porte chaque jours dans mon coeur et je pense tres souvent a toi et Lise, et j'espère que votre bonheur. Grand-p'pa ! Tu es chanceux d’avoir une femme comme Lise, elle es merveilleuse. Merci d'être celui que tu es, merci d'être là quand tu peux. J'espère te revoir et Lise très bientôt… Je vous envoie pleins de calins, bisous et n'oubliez pas qu’une petite Roxane pense énormément a vous deux.   I L O V E Y O U 

Posté par SavageRoxanne à 21:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La lettre que j'ai donné a mon psy

Bonjour chère psychologue, travailleuse sociale, tous ceux qui lirons ceci.

J’ai 24 ans, 20 ans de souffrance intérieure, mal de vivre qui se détériore depuis mes 5 ans. 

A 5 ans, on se perçoit pas mal qu’on a notre petit cœur. Il y a maintenant 10 ans, j’avais à peine 14 ans, quand j’ai eu mon diagnostic de trouble de la personnalité limites. Je savais que j'étais atteinte de multiples blessures intérieures qui ont créé de moins bon comportements. Cette carence affective, c'est un besoin fondamental, que je n'ai pas eu. Pour faire courte histoire, ma mère m'as mis de coté, Mon père n'a pas tardé à se faire une copine, et cette copine est vite tombée enceinte de ma petite sœur. Dès la maternelle, j’ai eu de la difficulté à me faire des amis, j’ai vécu beaucoup d'intimidations et mes notes scolaires étaient de loin excellentes, ça m'a créé de l'anxiété et, l'anxiété m'a créé de la colère.  Je me suis lancée dans de multiples relations souffrantes. j’etais incapable d’aimer sainement, j’avais extremement peur de decevoir. j’avais toujours un ressenti de culpabilité. Plus que je vieillis, plus j’ai mal intérieurement.

J’ai un sentiment de vide, ​​Je suis souvent irrité,en colère; Le stress me rend impatient, tendu, agressif; Je vis beaucoup d’irritation lorsque je suis confronté au manque de respect; Je me sens souvent méfiant ou qu'on abuse de moi;J’ai d' la misère avec l’impuissance ou que je sens que je n’ai pas le contrôle.Je réagis vivement quand je perçois qu’on me critique,Je suis très sensible au sentiment d'abandon, de rejet. Il m’arrive continuellement de ruminer des pensées frustrantes.Je m’emporte facilement,Les gens semblent se méfier de moi, Je me chicane souvent avec mon conjoint, rarement, mon entourage.J’éprouve souvent des regrets d’avoir agi d’une façon inappropriée. J’évite des situations sociales afin de ne pas me "pogner" avec des gens. Je perds des emplois à cause de mon comportement / ma colère.

Je suis anxieuse, et je fais des crises de panique. Les ambulanciers sont déjà venus à la maison... j'ai eu la forte impression que j'allais mourir cette soirée-la. Mes mains tremblaient, mes mains, mes pieds étaient moites. J'ai eu des palpitations cardiaques…

 

J’ai besoin d’aide… 

j’aimerais me sentir bien.

me sentir vivante, me sentir que j’ai droit de recevoir de l’amour et j’ai droit d’aimer aussi sainement. J’ai envie de rire et de sourire. J’ai envie de pleurer et de ressentir l’envie de vivre pleinement.  

 

Une femme au sac a dos remplis..

 

Posté par SavageRoxanne à 21:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2020

Il m'arrive de sourire savez-vous?

122778995_747212402533079_5919354291821370777_n

 

 

 

Bonjour tout le monde, j'espère que vous allez bien.

 

J'ai decider décrire un texte aujourd'hui pour vous dire que je ne suis pas toujours triste. Vous écrire se qui est entrain de changer petit a petit ma vie.
Et..oui.. il m'arrive de vivre de bons moments et d'apprécier de vivre tse.

 

Il y en a qui savent que j'ai commencé la thérapie.
Bien sûr, oui j'ai commencé il y a maintenant 2 semaines, D'abord, cette thérapie est pour ma dépendance affectivema carance affective et estimes de soi. La therapie
est externe et approx : 10 semaines + un horaire du mois> chaque mois, pour des therapies du groupe.

 

UNITÉ DOMRÉMY STE-THÉRÈSE              ( Il en a dans d'autre villes ) -----> Regarder sur leurs sites.

ORGANISME COMMUNAUTAIRE AUTONOME EN DÉPENDANCES          (450) 435-0808

Domrémy donne des ateliers, Ils vous donne les moyens de comprendre les causes des dépendances et de notre souffrance intérieure.
 ( le pourquoi de ma visite chez Domremy)
Leurs missions --;>
  • Aider, accompagner et soutenir les personnes ayant un problème de dépendance (alcool, drogues, médicaments, nourriture, jeux, etc.) et leur famille dans une philosophie d'entraide et de développement
  •  d'un mieux-être sans consommation.
  • Leurs services visent à prévenir la rechute et le transfert vers d'autres dépendances en développant des moyens pour se libérer du cycle de l'assuétude et de la codépendance, notamment par le développement de l'intelligence émotionnelle, la restructuration cognitive, la restauration de l'estime de soi et des habiletés de communication.

 Il son un milieu de vie car il offre un lieu d'appartenance et de partage, un lieu d'accueil, d'entraide, d'aide, d'apprentissage, de changement et d'action. Toutes leurs activités visent à développer l'autonomie et le sens de la responsabilité afin d'amener les participants à se réapproprier et développer leur pouvoir d'agir...


Personnellement, Je sens que cette belle étape prendra une énorme importance dans ma vie.
- S'est entrain d'amilliorer ma qualité de vie.
Et l'écriture m'aide énormément aussi. 
Savoir que quelque personnes me lis, aussi. 
Ceux qui m'encourages, ceux qui crois en moi. 
Merci beaucoup.
et.. Ne ayez pas honte si cela vous semble interessant... c'est une merveilleuse opportunitéimage_codépenance.jpg

**** CHEZ DOMREMY TOUT EST COMPLETEMENT CONFIDENTIEL ! ****  

 

Posté par SavageRoxanne à 19:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 mai 2020

Quêtes d'identités

e8cf0ec65a161fcc45811fa58cc68e1a


 
J'ai été térifié de communiquer avec les autres ; par peur de leurs réactions, leurs jugements.j'étais en quête d'identité.je suis maintenant dans la vingtaine j'arrive à décider et assumer, j'ai décidé la paix et la flamme en moi et la voix qui me disais que j'étais capable.On vit dans une génération où il y a beaucoup de jugements et d'incompréhensions. Sa touche plusieurs adolescents, plusieurs est causés dus à un extrême manque d'amour et de communications durant l'enfance ( très souvent de leurs parents)  d’un manque de reconnaissance de vos qualités propres, de la pression à devoir répondre aux attentes de votre entourage. Cela a persisté durant l'adolescence, avec les amis, les enseignants, les proches qui nous a donné beaucoup de mal à nous comprendre nous-mêmes et même souvent adultes.Un conseil : trouvez le moyen d’affirmer vos goûts et vos affinités, sans craindre d’abîmer votre lien avec l’autre. Partagez vos joies comme vos peines avec ceux qui vous entourent, reconnaissez vos compétences et vos limites, apprenez à vous évaluer et à vous estimer. Prenez conscience que votre différence peut vous enrichir autant qu’enrichir la collectivité. Prenez le temps de vous comprendre, de savoir ce qui vous plaît et même si c'est différent des autres. Il faut franchir cette étape qui peut sembler difficile, mais qui purifie l'âme et qui fait circuler une meilleure énergie émotionnelle, afin de rallumer peu à peu la flamme intérieure en vous.
Il y a des étapes à commencer pour allumé cette belle énergie qui se trouve pas très loin:
La promesse : Arrêter de dire oui alors que c'est non, disez pas rouge et que c'est Orange, arrêté de répondre pour plaire et répondez pour vous plaire. Avant de répondre, pensez-y et affirmez-vous ( ne prenez pas trop de temps sinon, la personne va penser que vous êtes sur le point de tomber dans les pommes, 🍏 je rigole ! ). Ne laissez jamais personne prendre les décisions pour vous, vos choix, vos actions etc.
Prenez note : on regrette rarement dans vingt ans les choses qu'on a faite, on a tendance à regretter de ne pas avoir fait.  Libéré votre esprits et préoccupé vous de vous pour évité des regrets.
Ce qui m'as fortement aidé : Écrire ce que j'aime et ce que je n'aimais pas. J'ai écris ce que j'avais envie dans mon future, j'ai beaucoup écris sur mes  blessûres du passé. J'ai lu beaucoup,  j'ai étudié la méditation etc.
( un livre que j'ai adoré : lâcher prise )
 
"Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre  ♡ ''
SR

Posté par SavageRoxanne à 15:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :